bandeau-lestelle-actualites-11.jpg

Un magnifique sapin revêtu de sa robe verte et de ses parures de lumière, se dresse comme chaque année Place Saint Jean car Noël ne serait pas Noël sans son traditionnel sapin. Mais savez-vous d’où vient cette tradition ?

Un ancien rite païen voulait que l’on honore un arbre autour du solstice d’hiver, symbolisant la vie, et en célébrant ainsi le renaissance du soleil. Un peu plus tard, au XI è sièclepour symboliser le paradis on se mis à décorer des arbres en les garnissant de pommes rouges.

Mais c’est au XII è siècle que le sapin apparut en Europe particulièrement en Alsace.

En 1521, pour la première fois dans cette région, un nom fut attribué à cet arbre : « le sapin de Noël ». Pour célébrer cette fête, pommes, confiseries, petits gâteaux et autres douceurs garnissaient cet arbre sans oublier de poser au sommet l’étoile symbolisant Bethléem.

Au XVII è siècle, on commençait à l’illuminer en remplissant d’huile des coquilles de noix dans lesquelles flottaient des mèches allumées. Certains garnissent l’arbre de petites chandelles attachées sur des branches. Evidemment, ce n’était pas très sécuritaire…

En 1738 Marie Lecszinska, épouse de Louis XV, le fit installer pour la première fois au château de Versailles, alors que cette tradition était déjà très courant en Alsace et en Lorraine.

En 1837, la duchesse d’Orléans (d’origine allemande) en fit décorer un aux Tuileries. Après la guerre de 1870, le sapin de Noel devenait une tradition,  importée par les hommes venus de l’Est de la France. Au même moment, la Grande-Bretagne, puis ai Etats Unis et au Canada reprirent ce symbole.

Que vous en choisissiez un naturel, au parfum chargé de souvenirs, artificiel pour moins d’entretien, il symbolisera toujours (et peut-être encore plus cette année) le renouveau de la vie.

© Mairie de Lestelle-Bétharram 2020 - Mentions légales et politique de confidentialité