bandeau-lestelle-actualites-00.jpg

Récemment, vous avez reçu votre facture d’eau. Elle a très légèrement augmenté par rapport à l’année passée. Bien moins qu’ailleurs. Cet article devrait vous permettre de tout connaître sur le coût de l’eau dans notre commune et au niveau de l’Agence Adour-Garonne dont nous dépendons.

Il faut savoir à priori qu’en France, tous les services de distribution d’eau potable et d’assainissement sont des services publics. Ils sont placés sous la responsabilité des collectivités locales, qui en définissent le tarif dans le cadre de leur assemblée délibérante et, en ce qui nous concerne, lors de la réunion du conseil municipal dédiée au budget de la commune.

LA FACTURE

La facture des services d’eau et d’assainissement se décompose en fait en trois parties :

La production et la distribution d’eau potable. 
Elle correspond à la mise en œuvre du prélèvement de l’eau, de son traitement pour la rendre potable et de sa distribution – sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt quatre – jusqu’au robinet du consommateur. Cette partie comprend une part fixe (abonnement) et une part variable, proportionnelle à la consommation d’eau.

La collecte et le traitement des eaux usées.
Elle correspond à la mise en œuvre de la collecte et du traitement des eaux usées avant leur rejet dans le milieu naturel. Elle peut comprendre une part fixe (abonnement) et une part variable, proportionnelle à la consommation d’eau. La part « assainissement » est supérieure à celle dédiée à l'eau potable. Les travaux sur les stations d'épuration et les réseaux de collecte d'eaux usées, de plus en plus nombreux (mise en conformité des ouvrages suite à l'application en droit français de la directive européenne sur les « eaux résiduaires urbaines »), se traduisent par un poids financier plus élevé sur le prix de l'eau.

Les Taxes
Les taxes perçues pour le compte des organismes publics concernent principalement les Agences de l’eau, mais aussi l’État, et représentent 18% de la facture.

Au 1er janvier 2010, le prix de l’eau pour les communes desservies par l’assainissement collectif du bassin Adour-Garonne s’élève en moyenne à 3,63 €/m3 toutes taxes et redevances comprises (+ 7 % entre 2008 et 2010), l’assainissement étant légèrement plus cher que l’eau potable (Enquête effectuée à partir des données de près de 3500 communes).

En ce qui concerne nos communes voisines, les chiffres collectés en 2010 par l’Observatoire de l’Eau des Pays de l’Adour sont reportés dans le tableau suivant :

 

A partir de ces quelques données, vous avez pu constater en premier lieu des différences de tarifs au sein même de notre commune. En effet, le village dépend de notre régie communale, alors que les « hameaux » sont desservis par le Syndicat de Nay- Est. Ensuite, on remarquera sans peine que le prix de l’eau payé par l’usager est en moyenne plus élevé dans les communes dont la gestion est déléguée au privé que dans celles en gestion directe. 

« Contrairement à l’électricité, l’eau se transporte mal. Chaque service d’eau ou d’assainissement est donc réalisé dans un contexte local donné, différent d’une collectivité à l’autre, et selon des choix propres à la collectivité. Cela explique la difficulté de comparer les coûts afférents sans tenir compte de ces contextes particuliers. Les services ont à gérer à des coûts qui varient en fonction de facteurs géographiques et techniques, comme la nature de la ressource en eau, le type de traitement nécessaire pour la rendre potable et la densité de l’habitat. Les coûts des services varient également en fonction des investissements réalisés par les collectivités, ainsi que du niveau de qualité et de performance choisi par la collectivité »

NOS INVESTISSEMENTS EN COUR

La station d’épuration vient d’être complétée en ce début d’année par une station de traitement des eaux usées sur filtres plantés de roseaux ou bambous. C’est un procédé innovant qui optimise le cycle naturel d’épuration de l’eau. Il est économique, car l’entretien est réduit par rapport à des «stations d’épuration classiques», et l’installation consomme très peu d’énergie. Il est également écologique, puisque cette station s’intègre parfaitement au paysage, ne requérant qu’une emprise au sol de 1,5 m² à 2 m² par équivalent/habitant ; de plus, elle ne génère pas de nuisance visuelle, sonore ou olfactive pour les riverains et évite surtout le problème de stockage, de traitement et d’épandage des boues.

LA QUALITE DE L’EAU

L’eau de notre commune est bonne si l’on se fie aux analyses successives de l’Agence Régionale de la Santé toujours affichées en mairie. Elle n’est pas trop calcaire, les taux de nitrate sont très en deçà des limites prescrites, la présence de pesticides n’a pas été détectée et les analyses bactériologiques ne présentent pas de dégradation.

QUELQUES CONSEILS ET RAPPELS

Demain, au gré des réglementations, locales, nationales ou européennes, l’eau deviendra sans nul doute de plus en plus coûteuse. Nos ressources en eau sont limitées et celle-ci sera considérée comme une denrée rare. 
Quel que soit le distributeur, nous pouvons reprendre à notre compte les recommandations de notre agence de l’eau « Adour -Garonne » qui nous appelle à plus de vigilance dans nos pratiques les plus quotidiennes.

Halte aux fuites
Un robinet qui fuit, ce sont 100 litres d’eau perdus quotidiennement ; une chasse d’eau, 600 litres ! Les fuites peuvent représenter 20 % de la consommation d’un foyer.

Chasse anti-gaspi
Simples à fixer au bout d’un robinet ou d’un pommeau de douche, les économiseurs d’eau réduisent de manière importante la consommation sans altérer l’efficacité de l’installation. Une chasse d’eau “économe” consomme 3 à 6 litres contre 10 litres en moyenne pour une chasse d’eau classique.

L’évier n’est pas une poubelle
Il faut apporter à la déchetterie la plus proche les substances dangereuses (peintures, huiles de vidange, solvants, pesticides, …). Rejetées dans l’évier ou les toilettes, elles perturbent le traitement des eaux usées et se retrouvent dans la rivière.

Et dans notre utilisation quotidienne, on se rappellera les quelques chiffres suivants : 
Un bain = 200 L
Un lavage de voiture = 200 L
Une lessive = 100 L
Une douche = 50 à 100 L
Une chasse d’eau = 6 à 10 L

Références : Service Information sur Eau et Observatoire de l’eau du bassin Adour-Garonne

 

© Mairie de Lestelle-Bétharram 2017 - Mentions légales