bandeau-lestelle-actualites-00.jpg

Notre régie communale

L'eau

Durant les années précédentes, des campagnes de remplacement d'alimentations en plomb avaient été effectuées. Nous avons souhaité faire le point sur le nombre de branchements en plomb subsistants et envisager leur remplacement pour conclure ce travail nécessaire.

Avec le concours d'un agent communal, nous avons inventorié et inspecté les dernières alimentations concernées : elles sont au nombre de quatre.

Avec l'objectif d'amélioration de notre circuit d'alimentation en eau pour nos concitoyens, une alimentation directe avec déplacement de compteurs va être faite rue du Vieux Moulin pour deux habitations, ces dernières ayant aujourd'hui une alimentation vieillissante, compliquée et inaccessible pour des travaux de réparation. 

Au préalable, lors du remplacement de la canalisation, avenue de Bétharram, un tuyau traversant la route départementale vers l'extrémité de la rue du Vieux Moulin avait été posé pour une alimentation future : nous nous brancherons donc sur cette réservation.

Pour l'ensemble de ces travaux, nous avons sollicité l'aide des techniciens de l'APGL (Aide Publique de Gestion Locale) pour constituer le dossier de travail, d'appel d'offre et de suivi de chantier.

Après une consultation auprès de sept entreprises, la société Acchini a été retenue : cette dernière étant la moins disante et connue dans la commune notamment pour son travail lotissement Suberlanne.

Ce programme de rénovation du réseau d'eau sera réalisé durant le second semestre 2016. Nous bénéficierons de subventions du Conseil Départemental à hauteur de 15% environ.

Après analyse et vérification, par nos soins, de tous les plans concernant le réseau d'eau, dans les prochains mois, toujours avec l'aide des différents services de l'APGL, nous disposerons des plans du réseau d'eau communal actualisés en SIG (sous format informatique).

L'Assainissement

Lestelle-Bétharram a eu la chance, grâce à nos ancêtres, de posséder très tôt un réseau d'eau et d'assainissement public. Aujourd'hui, malgré le travail de nos prédécesseurs pour entretenir ces réseaux, ces derniers sont vieillissants.

En 2002, afin de mieux connaître et pour toujours mieux entretenir notre réseau d'eau, une étude de celui-ci avait été réalisée : celle-ci avait été subventionnée, par différents organismes, à 80%.

Concernant l'assainissement, après la construction du réseau, la construction de la station d'épuration, la transformation et la mise aux normes de cette dernière il y a trois ans avec l'épuration par bacs de rhizophytes, nous avons souhaité lancer un schéma directeur d'assainissement.

L'évolution croissante des normes antipollution nous incite à avoir, et à fournir des informations très précises sur les réseaux et les ouvrages : leur nature, leur âge et leur qualité, les mesures et les bilans de rejets, le nombre d'abonnés, etc, etc..... 

C'est avec l'aide de M. Christophe GARCIA, ingénieur et directeur du SEAPAN (Syndicat d'Eau et d'Assainissement du Pays de Nay) que nous avons constitué le dossier d'appel d'offre et de suivi de ce schéma directeur d'assainissement.

Quatre cabinets d'étude avaient répondu à cet appel d'offre : a été retenu la société G2C Environnement basée à Toulouse.

Le coût total de ce schéma d'assainissement est d'environ 60 000 € : Il est subventionné à 50% par l'Agence de l'eau Adour-Garonne et à 30% par le Conseil Départemental soit une dépense maximale de 12 000 € pour notre budget d'assainissement.

Cette opération a été lancée le 1er Juillet 2016 pour une durée de 12 mois environ soit une conclusion et une remise du schéma le 30 Juin 2017. Une première réunion a eu lieu en mairie mi-juin en présence des représentants du cabinet d'étude G2C, des financeurs : Agence de l'eau, Département et Etat (pour la police de l'eau) ainsi que M. GARCIA (SEAPAN) pour définir les exigences de chaque parties et établir le calendrier d'évolution des travaux. 

Notre syndicat intercommunale SEAPAN

L'eau

Dès le début de cette année, le SEAPAN (régie publique) a pris en charge la distribution de l'eau du Pays de Nay et donc des hameaux Lestellois en remplacement de la société SAUR qui en était le délégataire de service public depuis de nombreuses années. Cette prise en charge voulue par une large majorité des élus du Pays de Nay a, entre autre, pour mission de faire payer aux usagers le juste prix de l'eau. Une autre mission importante est le maintien, le renouvellement et l'optimisation des réseaux et infrastructures.

La première facture estimative est arrivée ce printemps avec un prix au m3 inchangé par rapport à 2015.

Les délégués Lestellois au SEAPAN seront attentifs à l'élaboration d'un schéma cohérent d'entretien des réseaux et infrastructures pour maintenir un outil performant pour les générations futures tout en contenant une évolution modérée du prix de l'eau.

L'assainissement

Après la mise en place du SPANC (contrôle des assainissements non collectifs), il y a quelques années, et confié au délégataire SAUR, la seconde visite a débuté courant 2015 et la commune de Lestelle-Bétharram a été parmi les premières à être recontrôlée.

C'est la régie de la CCPN qui a procédé aux contrôles cette fois-ci. 

Si ce contrôle révèle un assainissement conforme, il sera valable 10 ans, s'il est déclaré non-conforme, ils procéderont à un nouveau contrôle dans 6 ans. Les différents villages contrôlés lors de cette dernière campagne y compris Lestelle-Bétharram, font apparaître un taux de conformité d'environ 10% : Ce qui ne veut pas dire que 90% des installations sont polluantes, seul un infime pourcentage d'installations sont vraiment polluantes.

Les usagers concernés par ce dernier cas d'installation polluante ou ceux qui souhaitent se remettre aux normes sont invités à prendre contact avec le service SPANC de la CCPN qui sera à même de les conseiller et d'envisager de monter des dossiers de subvention.

© Mairie de Lestelle-Bétharram 2018 - Mentions légales