bandeau-lestelle-actualites-03.jpg

Actualités 

Travaux

Lestelle-Bétharram - Vidange de fosse septique sur la Commune de Montaut.

Entretien des dispositifs d’assainissement non-collectif

Depuis le 1er janvier 2014, le SPANC de la Communauté de Communes du Pays de Nay propose un nouveau service aux usagers : la vidange et l’entretien des dispositifs d’assainissement non-collectif.

Aucune obligation pour l’usager d’adhérer à ce nouveau service. Le principe, regrouper les demandes d’entretien pour bénéficier d’un tarif plus intéressant avec une garantie sur la qualité de la prestation par le choix d’une entreprise agréée choisie après consultation publique (c’est la société SOBEP-Lyonnaise des Eaux qui a été retenue comme mieux-disante par la commission d’appel d’offres pour une période de 2 ans). Un service intéressant, lorsque l’on sait qu’une vidange de fosse est préconisée en général tous les 4 ans et qu’un bac dégraisseur nécessite un entretien régulier tous les 6 mois, pour assurer la longévité de votre installation. 

Pour tous renseignements ou toute commande, merci de contacter les techniciens du SPANC de la Communauté de Communes du Pays de Nay par téléphone au 05.59.61.11.82 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Le 3 août 2014 des pluies torrentielles ont entrainé des débordements de ruisseaux et endommagé les chemins communaux d’Esmoule et d’Arzagot. Les travaux de réfection, en partie subventionnés par le Département, sont terminés pour le chemin Esmoule, et seront réalisés prochainement pour le chemin d’Arzagot.

Au chemin du Chèze, les promeneurs peuvent s’apercevoir que les travaux d’enrochement commandités et payés par le Syndicat du Gave sont terminés. Remarquable travail qui nous permet de programmer la réfection du revêtement de ce chemin pour début 2015.Les travaux, à la charge de la Commune, sont subventionnés à hauteur de 72 % par une dotation de solidarité de l’Etat. 

La rue Peyrounat a retrouvé un revêtement de qualité grâce à la réalisation d’un enrobé neuf. Un ralentisseur a été mis en place pour sécuriser la circulation dans cette rue.

Lire la suite...

Les travaux de modernisation de la station d’épuration ont été rondement menés et sont maintenant terminés depuis quelques mois. Subventionnés à 60 % (35% département, 25% Agence de l’eau), ces aménagements rendent la station plus performante et plus conforme aux exigences environnementales.

La filière utilisée, et dont nous allons succinctement décrire le principe, est la filtration verticale sur lits plantés de roseaux. 

Le traitement des eaux usées « sur filtres plantés de roseaux » consiste à faire circuler les effluents domestiques « préalablement dégrillés » dans un bassin dans lesquels on a pris soin de créer, grâce à des minéraux (graviers et sables) et des végétaux (roseaux) un milieu extrêmement favorable à l'activité épuratoire. Le dégrillage et le tamisage permettent de retirer de l'eau les déchets insolubles tels que les branches, les plastiques et autres lingettes, etc. En effet, ces déchets ne pouvant pas être éliminés par un traitement biologique ou physico-chimique, il faut donc les éliminer mécaniquement.

Lire la suite...

Récemment, vous avez reçu votre facture d’eau. Elle a très légèrement augmenté par rapport à l’année passée. Bien moins qu’ailleurs. Cet article devrait vous permettre de tout connaître sur le coût de l’eau dans notre commune et au niveau de l’Agence Adour-Garonne dont nous dépendons.

Il faut savoir à priori qu’en France, tous les services de distribution d’eau potable et d’assainissement sont des services publics. Ils sont placés sous la responsabilité des collectivités locales, qui en définissent le tarif dans le cadre de leur assemblée délibérante et, en ce qui nous concerne, lors de la réunion du conseil municipal dédiée au budget de la commune.

LA FACTURE

La facture des services d’eau et d’assainissement se décompose en fait en trois parties :

La production et la distribution d’eau potable. 
Elle correspond à la mise en œuvre du prélèvement de l’eau, de son traitement pour la rendre potable et de sa distribution – sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt quatre – jusqu’au robinet du consommateur. Cette partie comprend une part fixe (abonnement) et une part variable, proportionnelle à la consommation d’eau.

La collecte et le traitement des eaux usées.
Elle correspond à la mise en œuvre de la collecte et du traitement des eaux usées avant leur rejet dans le milieu naturel. Elle peut comprendre une part fixe (abonnement) et une part variable, proportionnelle à la consommation d’eau. La part « assainissement » est supérieure à celle dédiée à l'eau potable. Les travaux sur les stations d'épuration et les réseaux de collecte d'eaux usées, de plus en plus nombreux (mise en conformité des ouvrages suite à l'application en droit français de la directive européenne sur les « eaux résiduaires urbaines »), se traduisent par un poids financier plus élevé sur le prix de l'eau.

Lire la suite...

La crue d’octobre ayant emportée la digue de l’usine hydroélectrique (anciennement Lacaze), les travaux de restauration ont été attaqués début novembre. 

Pelles mécaniques dans le cours d’eau et poids lourds sur les rives ont alimenté les discussions des nombreux badauds, intéressés par ces travaux spectaculaires, il est vrai

© Mairie de Lestelle-Bétharram 2020 - Mentions légales et politique de confidentialité