bandeau-lestelle-minicipal-01.jpg

Les travaux de modernisation de la station d’épuration ont été rondement menés et sont maintenant terminés. Les silos de stockage de boues sont remplacés par des lits plantés de rhizophytes absorbant les boues, qui de ce fait ne sont plus épandues sur les terres agricoles. Ce procédé assez novateur a été mis en place dans les stations d’Asson et Baudreix et fonctionne très bien. Subventionnés à 60 % (35% département, 25% Agence de l’eau) ces aménagements rendent la station plus performante et plus conforme aux exigences environnementales.

Le bâtiment des vestiaires du terrain de sports est sorti de terre. La fin des travaux est prévue en novembre et les sportifs bénéficieront d’installations modernes et fonctionnelles. Je salue d’ailleurs les dirigeants du nouveau club de foot qui va permettre aux adeptes du ballon rond originaires des communes du Piémont (Lestelle-Asson-Montaut) de pratiquer leur sport favori et aux jeunes d’évoluer au sein de l’école de foot qui verra le jour en septembre.

Lire la suite...

La fin de l’année est toujours l’occasion de faire le bilan des mois qui viennent de passer et d’expliquer nos projets d’avenir.

Je ne parlerai pas des prévisions que l’INSEE et d’autres instituts statistiques ne manquent pas de faire sur les perspectives économiques de notre pays. Il faut souhaiter qu’ils se trompent un petit peu (cela leur arrive parfois !), que quelques bonnes nouvelles viennent éclairer notre ciel en 2013 et améliorer l’humeur de nos concitoyens. Car, il paraît que le moral et la confiance en l’avenir ont un impact sur la consommation des ménages et sur la croissance économique. Donc, essayons de rester confiants malgré les difficultés bien réelles que certains d’entre nous peuvent rencontrer.

A Lestelle, l’évènement inattendu a été la crue du Gave de Pau d’une ampleur inégalée depuis 1937. Elle a causé beaucoup de dégâts sur le terrain de camping, les abords de la salle des fêtes, du boulodrome, mais n’a pas endommagé de bâtiments. Au collège de Bétharram, une chaudière située dans un local inondé a dû être cependant changée. Je félicite et remercie tous ceux (Pompiers, Personnel Communal, Elus, Gérant du camping, Citoyens Lestellois) qui sont intervenus avec une remarquable efficacité et beaucoup de sang froid pour gérer cet évènement et remettre en état les locaux inondés.

Lire la suite...

Comment aborder cette période de l’année sans parler de la rentrée scolaire et des effectifs de l’école. 76 enfants inscrits, dont 42 en classe maternelle. On n’a pas connu une telle fréquentation depuis longtemps à l’école de Lestelle et la commune se doit d’être à la hauteur.

C’est pour cela que nous avons embauché une deuxième ATSEM pour la classe maternelle et que nous assurons un second service à la cantine lorsqu’il y a plus de 35 enfants inscrits.

Je continue de me réjouir des investissements effectués à l’école il y a quelques années qui nous permettent, aujourd’hui, d’accueillir tous ces enfants dans de très bonnes conditions.

La saison estivale a été à Lestelle comme ailleurs en demi-teinte, avec un mois de juillet maussade et un mois d’août plus ensoleillé et donc plus attractif pour les touristes. Beaucoup d’animations ont été organisées. Tout d’abord les fêtes patronales, puis celle de l’école, le marché de nuit, cinétoiles, le concert du groupe argentin « Los Pécès de Ciudad, la corruda qui chaque année clôture la saison. Sans oublier les cérémonies du centenaire du couronnement de La Vierge et l’enfant qui ont amené beaucoup de monde à Bétharram, mais aussi dans le village lors de la procession partie de l’église Saint Jean Baptiste jusqu’à la chapelle NotreDame. Merci à tous les organisateurs.

Lire la suite...

Les Lestellois ont été nombreux à venir voter pour le scrutin présidentiel puisque le taux de participation est monté à 86 % au premier tour dans notre commune. Cette bonne mobilisation qui se retrouve également au niveau national témoigne de l’intérêt de nos citoyens pour la politique et de leur volonté de participer au fonctionnement de nos institutions. C’est réconfortant pour l’avenir de notre démocratie.

Le Président nouvellement élu et son gouvernement devront répondre aux défis de la crise mondiale, rétablir les équilibres financiers et répondre aux attentes de la population attentive à ce que les efforts demandés soient justement répartis.

Pour nos collectivités, le défi n’est pas mince non plus. Malgré la stagnation ou la diminution des dotations de l’Etat, nous devons préserver les recettes du budget communal, tout en gardant des taux d’impositions modérés et un niveau d’endettement raisonnable. Cela n’est possible que si nous obtenons pour nos projets suffisamment de subventions pour réduire la participation communale.

Lire la suite...

La crise bancaire et financière qui sévit actuellement met à mal les finances publiques et fait planer des incertitudes sur les investissements des collectivités. Certaines communes ont du différer des réalisations faute de financement.

Fort heureusement, nous n’avons pas souscrit d’emprunts toxiques et notre projet de vestiaires est financé à hauteur de 70% par des subventions (Etat 20%, Région 20%, Département 30%). Pour les 30% restants nous solliciterons un emprunt auprès des établissements bancaires, sans pouvoir être complètement sûrs à ce jour que notre demande soit honorée.

La réalisation de ce projet est essentielle pour structurer nos installations sportives et permettre au camp de tourisme d’envisager l’avenir dans des locaux plus vastes et plus adaptés. J’espère très fortement que nous pourrons le mener à terme.

2012 sera une année électorale importante avec la tenue des élections présidentielles et législatives. Nul doute que les problèmes de la dette, de l’avenir de l’euro, de la crise économique, du chômage seront au cœur de la campagne.

Lire la suite...

Contrairement à d’autres communes, la rentrée scolaire à Lestelle-Bétharram s’est déroulée dans de très bonnes conditions avec un effectif en hausse de vingt pour cent (67 élèves inscrits) et la création d’un troisième poste d’enseignant.

Notre école avait connu, il y a quelques années, une évolution en sens inverse avec une baisse d’effectifs et la suppression d’un demi-poste.

Nous avions alors pris le problème à bras le corps et entrepris l’agrandissement et la modernisation des locaux. Parallèlement, les institutrices grâce à la qualité de leur enseignement et leur implication dans la vie de l’école, ont su gagner la confiance des familles.

Les services périscolaires (cantine et garderie) mis en place avec du personnel compétent ont contribué également à l’attractivité de l’école pour les nouveaux arrivants.

Un groupe scolaire dynamique est le reflet de la vitalité de la commune et les nombreux enfants inscrits en maternelle (33 soit la moitié de l’effectif) constituent le vivier des générations futures d’écoliers. J’en suis très heureux pour notre village et je remercie très sincèrement les enseignants et le personnel qui grâce à leur travail participent à ce renouveau.

Lire la suite...

Lestelle-Bétharram - Le mot du maire - Mai 2011A mi-mandat, nous avons posé quelques questions à Monsieur le Maire et nous avons recueilli ses impressions sur 10 ans de mandature.

Quel souvenir gardez-vous de votre première élection ?

Les élections sont des moments riches d’émotion et d’enthousiasme que l’on partage avec ses colistiers et les électeurs. Lorsqu’il s’agit de la première élection victorieuse, ces sentiments sont encore plus marqués et dynamisent beaucoup les premiers mois du mandat.
Nous nous sommes très vite attelés à prendre nos marques et à nous plonger dans les dossiers tout en commençant à lancer les projets. Une fois passée l’euphorie des résultats, on devient l’élu de tous et il faut veiller à apaiser les tensions et les antagonismes pour que le village retrouve sa sérénité. C’est ce que nous nous sommes attachés à faire avec succès, je crois.

Quel effet cela fait- il de passer de l’opposition à la majorité ?

C’est comme quand on vient d’avoir le permis et que l’on passe du siège du passager à celui de chauffeur. On découvre le plaisir de piloter des projets, de travailler en équipe, de construire l’avenir de la commune. On apprend aussi la diplomatie, l’art de tempérer pour ménager les sensibilités et la nécessité de veiller à la cohésion et l’unité du village.

Cette fonction a-t-elle changé votre personnalité ?

On ne peut pas changer de personnalité mais à coup sûr l’exercice de la fonction d’élu est très enrichissant car les facettes de l’activité de Maire sont multiples. Mettre en œuvre des projets, travailler avec les collectivités et la communauté des communes, être en contact avec nos concitoyens pour régler toutes sortes de problèmes très concrets, font partie du quotidien.
Il faut aussi faire face aux imprévus, aux intempéries, et exercer parfois les fonctions d’officier de police judiciaire. Tout cela se fait en collaboration avec les Adjoints et les Conseillers. Cette diversité de tâches nous permet d’acquérir une bonne connaissance du village et de ses habitants, de comprendre les rouages de la gestion des collectivités et d’appréhender les enjeux politiques qui en découlent.

Quel regard avez-vous sur ces dix ans de mandat ?

Depuis 2001, le village a beaucoup changé du fait de l’arrivée de très nombreux nouveaux habitants. Des bâtiments inhabités ont été vendus et transformés en appartements, des lotissements sont sortis de terre. Nous avons accompagné cette transformation en créant des logements sociaux, en agrandissant et modernisant l’école, en favorisant l’implantation des commerces sur la place, en aménageant les espaces publics et en sécurisant la traversée du village. Et les résultats sont là avec

  • un nouveau poste d’enseignant créé à l’école,
  • une population qui retrouve son millier d’habitants,
  • un dynamisme retrouvé de la vie locale.

J’en suis extrêmement satisfait tout comme je suis heureux que nous ayons modernisé les chalets du Camping, terminé la restauration de la Chapelle de Bétharram, veillé à l’entretien des bâtiments communaux et de la voirie, investi pour moderniser les réseaux d’eau et d’assainissement.

De plus, en dix ans, la Communauté des Communes à travers ses nombreuses réalisations a élargi son champ de compétences ce qui demande que l’on s’y investisse de plus en plus et représente une charge de travail supplémentaire.

Quels projets pour les trois dernières années du mandat ?

Il y en a beaucoup parce que les besoins sont importants, mais comme notre budget n’est pas élastique il faut établir des priorités et se fixer un échéancier. Dans cette optique nous avons demandé à la Maison des communes de réaliser une étude financière pour mesurer l’impact de ces projets sur les budgets communaux dont nous avons tenu compte pour les planifier.

Tout d’abord pour cette année, deux priorités :

  • la réfection des trottoirs de Bétharram qui ne peuvent rester plus longtemps en l’état et pour lesquels j’ai obtenu une aide très substantielle du Conseiller général et la remise à neuf du toit de la Salle de l’Isarce.
  • la toiture de l’église, qui est aussi très vieillissante, sera refaite en 2012-2013.

Entre temps, c'est-à-dire à la fin de cette année ou au début de la prochaine, nous lancerons la réalisation des nouveaux vestiaires avec un objectif double :

  • libérer les locaux occupés par les vestiaires actuels afin de les mettre à disposition du camping qui en a grand besoin (ils ne disposent pas pour le moment de locaux techniques).
  • proposer aux équipes et aux associations qui utilisent nos installations sportives des locaux modernes et fonctionnels en lieu et place des locaux actuels qui sont vétustes et ne répondent pas aux normes en vigueur. Nous serons subventionnés pour ce projet à hauteur de 60 % par l’état, la région et le département ce qui représente un taux assez exceptionnel pour ce type de travaux.

Depuis 2008, vous êtes Vice-président de la Communauté des Communes en charge de la commission habitat. En quoi consiste votre rôle ?

Une étude habitat réalisée en 2008 sur le territoire de la Communauté démontrait que la majorité des habitants avait des revenus modestes et que beaucoup de ménages ne trouvaient pas de logements à un prix adapté à leurs moyens. De plus, il y a une carence de logements pour les personnes âgées et les jeunes.
Sous l’impulsion de son président, la Communauté de Communes a décidé de mettre en œuvre une politique communautaire de l’habitat qui réponde à cette problématique et m’en a confié la responsabilité. Avec le département, nous allons inciter et aider les communes à produire des logements sociaux par réhabilitation des appartements communaux et par l’acquisition de terrains pour la construction de logements neufs en lien avec les opérateurs HLM.
Un règlement fixera les modalités d’intervention et d’aide de la Communauté dans l’élaboration et la réalisation de ces projets.
Par ailleurs, nous sommes en train d’élaborer avec le C.A.U.E (Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement des Pyrénées-Atlantiques) une charte architecturale et paysagère pour améliorer la qualité paysagère du territoire, établir des préconisations à destination des Maires et des Elus en matière d’architecture et d’urbanisme dans nos villages.
La Communauté de Communes participe avec la région et le département à la construction à Bordes, d’une résidence foyer-logement pour des jeunes apprentis d’Aéropolis qui sera aussi ouverte aux jeunes travailleurs de la Communauté de Communes.
Enfin nous lançons une étude sur l’habitat des familles sédentarisées des gens du voyage.

Les deux fonctions, celles de Maire et de Vice-président de la CCVV sont-elles compatibles ? Comment gérez-vous votre emploi du temps ?

Les deux fonctions sont non seulement compatibles mais elles sont complémentaires. L’avenir et le développement des communes se réfléchissent et se conçoivent en lien avec la CCVV puisque les projets portés par la Communauté (crèche, piscine …) concernent nos 24 communes et que les projets communaux peuvent être aidés par la Communauté s’ils correspondent aux objectifs fixés par elle (la politique du logement en est un bon exemple).
Donc je consacre plus de temps qu’auparavant à ma fonction d’élu, mais le jeu en vaut la chandelle car la synergie engagée entre les communes et la Communauté est bénéfique pour le développement de nos villages et le bien-être de leurs habitants. Et il est tout à fait passionnant de participer en tant qu’élu à l’aménagement et l’organisation du territoire sur lequel on vit.

Le Maire,
Jean-Marie BERCHON

C’est toujours avec plaisir que je rédige le mot du dernier bulletin de l’année car c’est l’occasion de faire le bilan des évènements passés et de se projeter dans l’avenir.

Les effectifs en hausse à l’école publique, le dynamisme engendré par l’activité des commerces sur la place, les perspectives de réouverture d’un café restaurant et d’un hôtel restaurant sont les bonnes nouvelles de l’année 2010. La saison touristique a été en demi teinte (crise économique oblige) surtout au camping où la fréquentation n’a pas été optimale. Ce sera mieux la saison prochaine du fait de la notoriété acquise.

En 2011, la restauration de la Chapelle Notre Dame de Bétharram se terminera et je proposerai au Conseil municipal de lancer la réalisation des vestiaires au Parc des Sports après qu’il en ait approuvé le montage financier.

Ce sera aussi l’année des élections cantonales, dernières du genre, puisqu’à partir de 2014, selon la réforme des collectivités territoriales, les conseillers généraux et régionaux seront remplacés par un conseiller territorial qui sera le représentant du territoire au niveau du Département et de la Région.

Lire la suite...

Les associations sont indispensables à la vie d’un village parce qu’elles créent de l’animation et participent à l’attrait de la cité.
Véritable lieu d’échange et de convivialité, elles favorisent le lien entre les personnes et les générations et renforcent le sentiment de fierté d’appartenir à la même communauté.

Solidarité, entraide, désintéressement sont les belles valeurs que l’on retrouve dans le monde associatif. Le dévouement des bénévoles qui se dépensent sans compter au détriment parfois de leur vie familiale et personnelle mérite d être salué.

C’est pourquoi nous sommes heureux et fiers que la fédération des médaillés de la jeunesse et des sports décerne son trophée d’or à l’AGL XIII et à son président Yves Péré.
Une très belle récompense pour notre club qui honore ses dirigeants et ses joueurs pour leur parcours sportif et leur détermination à faire vivre et se développer la pratique de leur sport favori.

Lire la suite...

© Mairie de Lestelle-Bétharram 2017 - Mentions légales